Selon une étude récente menée par l’Association Promotelec, 2/3 des français perçoivent les objets connectés destinés à l’habitat comme une évolution positive qui facilitera les prestations à domicile et plus généralement le maintien des séniors chez eux. Une perspective encourageante dans un monde qui vieillit. En effet, 71% des français jugent probable (60% souhaitable) que les objets connectés facilitent les interventions des professionnels de services à domicile. Mais pour l’ensemble des sondés, ces nouvelles technologies ne doivent pas se substituer à la relation humaine, ce qui est particulièrement vrai pour les personnes dépendantes qui font appel à des prestataires de services à domicile.

Cette perception, à la fois positive et pragmatique, confirme les résultats de la précédente étude de Sociovision réalisée pour la FESP en février 2019, et où 76% des seniors et des aidants estimaient alors probable l’usage des objets connectés pour permettre le maintien à domicile des personnes âgées (un maintien souhaité pour 85% d’entre eux).

Le domicile de demain se dessine donc comme un lieu connecté et vecteur de lien social. Une attente très forte des seniors qui sont avant tout à la recherche « d’une valeur d’usage et de confort » souligne Rémy Oudghiri, Directeur général de Sociovision. Ainsi, pour chaque pièce du domicile des attentes spécifiques. Pour la chambre à coucher, les objets connectés doivent permettre d’améliorer la qualité du sommeil. Pour la salle de bain, la réduction de la consommation d’eau arrive en tête, l’amélioration de la qualité de l’air dans tout le logement est également une priorité.

Les objets connectés sont aussi perçus comme un moyen de renforcer la sécurité du domicile (alarmes, vidéophones, systèmes de vidéosurveillance etc.) et d’en maîtriser l’accès, notamment par les prestataires de services de proximité.

En conclusion, Rémy Oudghiri insiste sur le bon usage de ces technologies qui conditionne en partie leur adoption par les français « les objets connectés sont une opportunité de synergies fortes avec les services à domicile, et plus largement les services de proximité. Ils représentent une source de confort indéniable pour le prestataire de services, en permettant aux professionnels de travailler dans des conditions plus agréables. »

Modifier la taille
mattis eleifend Praesent luctus consequat. facilisis